1. Technique du bitume-mousse-FOAM

L'objectif global du projet est d'évaluer la technique du bitume-mousse pour fondations sur les plans technique, économique et environnemental, afin que son utilisation innovante conduise à une couche de fondation plus durable. Cette fondation en bitume-mousse pourrait être utilisée principalement en remplacement d'une fondation en empierrement traitée au ciment. Pour les routes à faible trafic, cela peut même inclure la sous-couche en enrobé.

Porteur: Centre de recherches routières (CRR)

2. Projet RIDIAS : 

L’objectif du projet était de démontrer la faisabilité technique de la substitution d’un certain pourcentage de granulats recyclés mixtes dans la composition de fondations et bétons de revêtement pour les chemins de remembrement. L’utilisation de (davantage de) matériaux en seconde vie étant plus économique (de 20 à 30 %) et plus respectueuse de l’environnement.

Pour ce faire, différentes structures routières innovantes ont été mises en œuvre sur un chantier expérimental (le chemin du Ridias à Gembloux).

Porteurs: Centre de recherches routières (CRR) & TRADECOWALL

3. MURVERT

Les murs végétaux sont de plus en plus mentionnés comme une solution permettant de verduriser les villes. Cependant, la plupart d'entre eux ne tiennent pas compte de leur coût environnemental et sont plantés de plantes exotiques non adaptées aux conditions du site d’accueil. En conséquence, l'entretien du système est souvent complexe pour des structures qui finissent par mourir. Le concept est de végétaliser les villes de demain en minimisant les intrants (matériaux, eau, polluants, entretien, etc.) et en maximisant les services fournis pour les citadins (qualité de vie, qualité de l'air, isolation du bâti, etc. ) et pour la biodiversité en utilisant des plantes indigènes venant de nos milieux naturels.

Dans ce cadre, des granulats recyclés sont utilisés dans les modules pour y faire grandir des plantes des milieux naturels secs belges!

Porteurs : Université de Liège & Région WallonneGrégory Mahy (Professeur) et Sylvain Boisson (Chercheur First Spin Off)

4. CityRoof

Sécheresses et inondation s’imposent presque comme un rendez-vous saisonnier dans nos régions. Les indicateurs s’emballent, notamment en 2021 avec un rapport de l’IRM sur une année qualifiée la plus humide depuis 1833.  

L’ambition du projet est de concevoir des toitures végétales qui répondent aux besoins des villes actuels et futures. La priorité de la recherche n’est pas misée sur l’esthétique mais sur la capacité de ces toitures à réguler les flux d’eau venant des précipitations. Ce projet regroupe 3 doctorants de l’Université de Liège. Mitali Joshi travaille sur l’intégration spatiale des toitures végétales dans le milieu urbain et leur impact potentiel à grande échelle. Lucie Rivière est la spécialiste des relations plante-sol dans cette équipe et sa mission consiste à déterminer si les espèces végétales choisies en interaction avec un substrat de matériaux recyclés ont un rôle déterminant dans le design des toitures végétales durables. Mostafa Kazemi travaille sur l’optimisation de la couche de drainage avec des matériaux recyclés.

Porteur : Université de LiègeGrégory Mahy (Professeur); Jacques Teller (Professeur); Luc Courard (Professeur); Mitali Joshi (Doctorante); Lucie Rivière (Doctorante) et Mostafa Kazemi (Doctorant)